Auto entrepreneur en immobilier

Auto-entrepreneur immobilier

Le négociateur immobilier indépendant « agent commercial » peut bénéficier du statut d’auto-entrepreneur immobilier !

L’agent commercial négociateur immobilier peut bénéficier du dispositif de l’auto entrepreneur. L’agent immobilier lui-même ne le peut pas, car il est légalement exclu du régime du micro BIC et du régime de franchise en base de TVA.

De par la réglementation professionnelle des agences immobilières, l’auto entrepreneur immobilier doit être également agent commercial et donc s’immatriculer au RSAC (registre spécial des agents commerciaux), auprès du greffe du tribunal de commerce de son domicile (art. 4 de la loi n° 70-9 du 2 janvier 1970, dite « loi Hoguet»).

Les Urssaf précisent que l’agent commercial peut déclarer son activité en ligne s’il opte pour le régime d’auto-entrepreneur immobilier ( www.cfe.urssaf.fr ) ; ce régime neutralise alors le régime général du RSI normalement applicable, ce qui évite une double cotisation.

Plus de détails : le portail de l’auto entrepreneur Le plus simple semble être de déposer son dossier d’immatriculation au RSAC au CFE (centre de formalités des entreprises) ; en effet en s’immatriculant d’abord comme agent commercial l’immatriculation comme auto entrepreneur immobilier devient impossible dans certains centres.

Optez pour le régime « auto-entrepreneur immobilier » pour démarrer votre activité !

Les conditions

ill-recrut-cible

Ce dispositif s’applique aux exploitants individuels qui remplissent, de manière cumulative, les conditions suivantes :
• ils sont soumis au régime des micro-entreprises codifiés aux articles 50-0 et 102 ter du Code général des impôts ;
• le montant des revenus du foyer fiscal de l’avant dernière année, tel que défini au IV de l’article 1417, est inférieur ou égal, pour une part de quotient familial, à la limite supérieure de la troisième tranche du barême de l’impôt sur le revenu de l’année précédant celle au titre de laquelle l’option est exercée ;
• l’option pour le régime prévu à l’article L. 133-6-8 du CSS a été exercée.
Ce régime convient parfaitement pour une activité accessoire, puisque les charges sociales ne sont payées qu’autant qu’il y ait du chiffre d’affaires. Pour une activité à plein temps, il sera parfait pour la période de démarrage ; en période de croisière le plafond de chiffre d’affaires sera vite dépassé, et il faudra alors revenir au régime légal des indépendants.

Attention on ne peut quitter ce statut que pour une fin d’année civile !

 Pour tout renseignement, appelez Jean-Gabriel Ordan au 07 76 00 16 58, ou le standard au 04 76 48 24 31 ou via ce formulaire.

Les Avis Certifiés par notre partenaire TRUST PILOT, enfin de VRAIS Avis !


Nos autres offres

Différentes façons de travailler dans l’immobilier avec Cimm immobilier






Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Téléphone

Pièce jointe

Vous nous avez connu par ...(3 caractères minimum, merci)

Votre message